VISION DU CENTRE

L'art de vieillir jeune

Je fréquente le Centre de soir Denise-Massé depuis maintenant 20 ans et ce n'est donc pas un secret : je vois les membres vieillir et moi aussi. C'est pour cette raison que j'ai décidé d'écrire sur le vieillissement. Pour cet article, j'ai emprunté les rubriques de Paule Lejeune sur L'art de vieillir jeune. J'ai retenu 15 rubriques que j'ai résumées pour parler de la vie de la personne vieillissante. Je vous présente cela par petits paragraphes.

« Vieillir jeune se résume à vieillir heureux ». Il ne faut pas se sentir vieux, il faut être mieux. Dans les pays privilégiés, nous avons la chance de vivre plus longtemps. Cela nécessite de nouvelles règles pour gérer ces années de plus dont nous sommes bénéficiaires. C'est une révolution pour les aînés.

Pour vivre pleinement nos journées de façon harmonieuse, à notre goût, il faut éviter les idées reçues. Les personnes âgées ont de l'énergie pour s'engager dans des activités diverses : culturelles, artistiques ou sportives qui donnent confiance en soi et sont un sauf-conduit de longévité. Il faut profiter de la di-versité infinie du monde avec insouciance et curiosité. « Chaque jour de la vie a son poids de découverte, d'intérêt, de plaisir ou de joie. »

Sur l'amour de la vie L'amour de la vie est important, c'est un plaisir de l'existence. Il faut aimer la vie, se réjouir chaque matin et savourer la moindre chose, se sentir proches des autres, échanger un sourire ou un regard avec un inconnu. C'est aussi s'intéresser à ce qui se passe dans le monde et le comprendre. « Aimer la vie, c'est s'ouvrir à toutes les beautés, mais aussi à toutes les misères de notre planète. » Être indifférents, c'est comme mourir.

Sur la beauté Il faut faire perdre le caractère absolu à la beauté car elle ne dure pas. La beauté est un bien temporaire. Avec les traces de l'âge, il faut donner à notre corps l'apparence la plus agréable.

Sur le bonheur Le bonheur est un état de grâce : bien se sentir, emporté par la vie et ne tenir compte que de l'essentiel.

Sur faire des choix Faire des choix est une nécessité quotidienne. Il faut faire de cette charge une source de plaisir.

Sur la consommation Avec un minimum de revenus, il y a le libre accès à des objets de consommation agencés à nos goûts et à nos désirs. L'attrait est grand de surconsommer.

Sur le corps Le corps est notre seul bien personnel qui doit bien fonctionner. Le corps est fait pour bouger et aussi pour le repos. Nous devons le faire fonctionner avec soin et régularité, le nourrir, l'hydrater, le bouger, le décontracter. Il faut s'accorder toutes les satisfactions qui sont nécessaires à son épanouissement. Il faut faire vivre le corps en tous domaines. Nous devons aimer notre corps, c'est une condition de bonheur.

Sur le médecin Le médecin a une fonction dans notre vie. Il est celui qui nous aide à mieux connaître notre corps et avec qui nous parlons de notre métier, de notre vie, de nos problèmes. Mais dans 80% des cas, nous pouvons nous soigner seuls.

Sur l'eau Nous devons boire de l'eau. De façon générale, nous devons boire lorsque nous avons une sensation de soif.

Sur l'indépendance Il est équilibrant de gérer seul sa propre vie. L'épanouissement physique et mental vient de la sensation de liberté et de maîtrise de son environnement. Il faut être autonome et capable de gérer notre vie dans le quotidien et dans le domaine du travail professionnel. Il existe la nécessité de l'indépendance éco-nomique et en tous domaines. Il nous faut conserver notre indépendance jusqu'au bout de la vie pour pouvoir en jouir, la dominer et être fier de ne point peser sur les autres.

Sur l'isolement Il faut avoir un comportement d'ouverture envers autrui, de curiosité et d'intérêt sinon nous sommes responsables de notre isolement. Si nous nous intéressons aux autres, ils s'intéresseront à nous.

Sur la liberté La liberté est une source de longévité, de satisfaction intérieure, de joie d'être soi-même et de dignité. Il existe plusieurs formes de liberté : idéologique, politique, économique, intellectuelle, affective, sexuelle. Être libre c'est d'être en accord vital avec soi-même.

Sur la mémoire Il y a l'idée reçue qu'en vieillissant la mémoire se détériore. Cela est faux. La curiosité, l'amour de la vie, et l'intérêt pour ce qui se passe dans le monde activent la mémoire, que nous soyons jeunes ou pas.

Sur l'art d'être grand-parent Il ne faut pas tomber dans le piège sur l'art d'être grand-mère ou grand-père. Nous avons notre vie à nous. L'âge d'or nous permet de construire une existence sous le signe de la liberté, de la fantaisie et du droit de bien vivre.

Sur le repos Il s'agit de la santé, de l'équilibre nerveux et de la longévité. Se reposer est un droit dont il faut se donner les moyens. Il faut se détendre.

Sur la retraite C'est la période où nous devenons libres de nos actes, de nos projets, de découvrir toutes les richesses de la vie.

Source: Lejeune, Paule. L'art de vieillir jeune : abc philosophique. Ed. du Dauphin, Paris 2010, 153 p.